En Côte d’Ivoire existent d’éminents mathématiciens : une femme Guidy Wandja ; un homme : Saliou Touré, un compagnon de Sékou Traoré et de Hogbé Nlend dans l’aventure de l’Union des Mathématiciens Africains (UMA) et de la revue Afrika Matematika.

Le texte sur Guidy Wandja est une entrevue réalisée par K. Mamari dans Amina en 1986.

Elle vient de publier aux Nouvelles éditions africaines à Abidjan une bande dessinée: “Yao crack en maths”. Elle est la première agrégée africaine et docteur d’état en mathématiques, Elle, c’est:

Guidy Wandja Joséphine

Elle fit ses études secondaires et supérieures en France où elle arriva à l’âge de 14 ans. Elle fréquenta le lycée de jeunes filles de Chatellerault où elle obtint le BEPC en 1960, puis les grands lycées féminins de Paris, le lycée Fenelon et le lycée Jules Ferry où elle obtint sa première et deuxième parties de baccalauréat math-élem en 1963. Elle va préparer parallèlement les grandes écoles et MGP respectivement au lycée Jules-Ferry et à l’université Pierre et Marie-Curie. Elle obtiendra de nombreux certificats de mathématiques, physique, mécanique qui la conduiront de la maîtrise de mathématiques pures au doctorat de 3e cycle et doctorat d’Etat de mathématiques sous la direction d’éminents mathématiciens français dont Henri Cartan, Mlle Liberman et René Thom qui obtint la médaille Freld (Prix Nobel en mathématiques) à l’âge de 26 ans.Elle est titulaire de l’agrégation française de mathématiques, docteur d’Etat ès-sciences mathématiques et d’une maîtrise de sciences économiques.

Quant à sa carrière dans l’enseignement, elle dure depuis 17 ans, dont 16 ans dans l’enseignement supérieur; elle débute au lycée Jacques Amyot de Melun (près de Paris) l’année scolaire 1969-70, passe par l’université de Paris VII où elle devient maître-assistante avant d’intégrer l’université d’Abidjan en octobre 1971 où elle passera maître de conférences. Elle enseignera aussi à l’école nationale des Travaux publics et à l’école nationale d’Administration. Actuellement, elle est maître de conférences de mathématiques à l’université nationale et chargée de cours de recherche opérationnelle et de mathématiques économiques à l’école nationale d’Administration.

Elle est officier dans l’Ordre de mérite de l’Education nationale (Côte-d’Ivoire) et officier des palmes académiques (France).

Vous venez de publier une bande dessinée intitulée “Yoa crack en math”. Pourquoi Yao crack-t-il en maths?

“Yao crack” est une bande dessinée constituée d’une vingtaine de sketchs titrés, tels que “Yao et Thales”, “le parler mathématiques” etc. Grâce aux coups de crayon de notre talentueux dessinateur Jess Sah Bi (aujourd’hui grande vedette de la country music) les scènes sont pleines d’humour et dépeignent certaines des difficultés que recontre l’enfant africain face aux maths. Dès qu’un prof de maths dit à l’enfant (élève ou étudiant) “passez au tableau”, il transpire comme Yao sur la couverture. Nous voulons démystifier les maths pour les rendre accessibles au plus grand nombre d’enfants. Car, comme ne cesse de prédire notre président Félix Houphouët-Boigny, “l’avenir appartient à la science, à la technique et à la technologie”. A la base de toute science, de toute technique et de toute technologie interviennent les mathématiques aussi bien comme mode de pensée que comme instrument d’investigation.

Professeur Saliou TOURE

Longtemps ministre de l`Enseignement supérieur du Président Henri Konan Bédié, Pr Saliou Touré a été investi président de l`Université internationale de Grand-Bassam (UIGB), le vendredi 18 mai 2007, au palais des congrès de l`hôtel Ivoire, en présence du Président Laurent Gbagbo.

Docteur ès Sciences mathématiques, le Pr Saliou Touré a enseigné dans de nombreuses Universités africaines, européennes et américaines. Depuis 1976, il est professeur titulaire de mathématiques à la Faculté des Sciences et Techniques de l`Université d`Abidjan. Il est également Directeur de l`Institut de Recherches Mathématiques d`Abidjan (IRMA) depuis 1975, Président de la Société Mathématique de Côte-d`Ivoire depuis 1977, Secrétaire Général de l`Union Mathématique Africaine depuis 1986, Vice-Président de l`Union Panafricaine de la Science et de la Technologie depuis 1990. Son domaine de recherche est l`analyse harmonique sur les groupes de Lie.

Algebre

Membre de l’Académie Ivoirienne des Sciences et des Arts (ASCAD), la société savante ivoirienne, Pr Saliou Touré fait partie des «immortels», avec le Professeur Memel FOTEH, exégète des sciences anthropologiques, Barthélemy KOTCHY, ex-doyen de la Faculté des Lettres de l’ Université d’Abidjan. Last but not least, il a été élu le 28 janvier 2008, à Moscou, membre de la très prestigieuse “Académie Internationale de Sciences Non Linéaires de Fédération de Russie”. Une très honorable distinction scientifique, qui est la récompense due à ses patients efforts, à son travail soutenu, à son intégrité et à toutes les vertus d`Enseignant Chercheur dont il a donné à tous un si noble exemple.

CF. http://www.Abidjan.net

Ecrit par bocage dans : Histoire des mathématiques |

1 commentaire »

Nsilu-Antonie

Oh!!!! de grands mathématicien africains! C’est dommage que ce ne soit que maintenant que je fais leur connaissance à travers cet article. Mais il faut dire que de mes cours de maths, je ne connais que les noms de ceux qui ont eut le privilège de se faire attribuer le nom d’un théorème.

Est-ce que la bande dessinée dont il est question est aussi éditée en France?

Cet article montre bien que les mathématiques sont une science universelle, ceux qui veulent n’en faire que l’apanage d’une communauté en particulier font preuve d’un obscurantisme plus que risible.

Tiens en parlant de science, je viens d’assister à une conférence sur le biomimétisme. Et il en es ressorti que certains savoirs ou technologies ancestrales africaines sont à même de réconcilier l’homme et en environnement.

Finalement, l’Afrique même si on y a vécu recèle encore beaucoup de secrets.

Publicités