Le Prix Abel 2017 vient d’être décerné à Yves MEYER, membre de l’Académie des sciences, « pour son rôle majeur dans le développement de la théorie mathématique des ondelettes »
Il avait enseigné  à l’université Paris 9 Dauphine de 1985 à 1995. Lire la suite »

Paulus GERDES & Ahmed DJEBBAR
LES MATHEMATIQUES
DANS L’HISTOIRE ET LES
CULTURES AFRICAINES
Une bibliographie annotée
Union Mathématique Africaine 2004

Lire la suite »

 

jean-christophe-yoccoz-coverLe mathématicien français Jean-Christophe Yoccoz est décédé à l’âge de 59 ans, ce samedi 3 septembre 2016. Né le 29 mai 1957 à Paris, il avait soutenu une thèse sous la direction de Michel Herman.

Lire la suite »

Mathématiques

Le Prix Abel 2016 est décerné à Andrew Wiles

L’homme qui a démontré le dernier théorème de Fermat est honoré par l’Académie norvégienne des sciences et des lettres.

Sean Bailly

Andrew Wiles

Le mathématicien Andrew Wiles.

L’auteur

Sean Bailly est journaliste à Pour la Science

SUR L’ORIGINE AFRICAINE DES MATHEMATIQUES

Pascal Kossivi ADJAMAGBO
Université PARIS 6
adja@math.jussieu.fr

CONFERENCE INAUGURALE
UNIVERSITE CATHOLIQUE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST
UNITE UNIVERSITAIRE DU TOGO
Lomé, le 12 novembre 2007

0. Introduction

Un proverbe répandu dans plusieurs langues africaines dit dans une des langues du « Pays de nos Aïeux », en l’occurrence le Mina (1) : « yé omou gna afiké olé yioa, gna afiké osoa », ce que l’on peut traduire en français « si tu ne sais pas où tu vas, saches au moins d’où tu viens », ou encore « à défaut de savoir où l’on va, il faut au moins savoir d’où l’on vient ». Lire la suite »

https://youtu.be/KLKgrvWY8w8

Fuite des cerveaux en mathématiques: témoignage du Professeur Philippe Kodjo Ayégnon

 SOURCES autorisées par le Directeur de Publication, monsieur Vincent FOLY

Titulaire d’un doctorat de 3ème cycle et d’un doctorat d’Etat, M. Ayegnon Kodjo Philippe est un Béninois exerçant à l’Ecole normale supérieure d’Abidjan en Côte d’Ivoire en qualité de professeur titulaire de mathématique.

Approché pendant son dernier séjour au Bénin il y a quelques jours, cette compétence béninoise explique à La Nouvelle Tribune, le bien fondé des mathématiques et propose des idées pour résoudre le problème d’aversion noté chez des jeunes fuyant de plus en plus les classes de mathématique. Aussi, fait-il part des barrières à lui posées comme à beaucoup d’autres Béninois désireux de revenir servir leur patrie, le Bénin. Lisez plutôt.

Lire la suite »

Fondements mathématiques entre deux formes d’égalité dans la théorie des clans et l’égalité unique de la théorie des ensembles selon Z.F. et NBG.

M’Boka Kiese

Dans la théorie des ensembles selon Zermelo Fraenkel, fondements des mathématiques officielles, le symbole d’égalité utilisé  « =» est unique pour les éléments « x=y »comme pour les ensembles « a = b ». Cette relation d’égalité est réflexive, symétrique et transitive. Lire la suite »

Autour de la question (émission tirée de RFI)

49:30
224AE50B-B80B-4CA6-B51B-2A6EB5AF8BFC
Mon, 29 Jun 2015 16:10:00 +0200

Pourquoi le mystère Grothendieck ?
http://www.rfi.fr/emission/20150626-grothendieck-mathematicien-mystere-bringuier-privat Il vivait reclus, dans un village de l’Ariège. En novembre 2014, le mathématicien Alexandre Grothendieck est mort à l’âge de 86 ans.
C’était un authentique génie, comparable à Albert Einstein, peut-être l’un des plus grands mathématiciens depuis Euclide. Pourtant, le grand public ignorait son nom et l’importance de ses travaux.
Né à Berlin en 1928, il est le fils d’un anarchiste russe et d’une journaliste allemande, apatride et enfant caché pendant la Seconde Guerre mondiale. Il découvre les mathématiques dans un camp d’internement en Lozère et travaille seul, invente plus qu’il n’apprend. En 1948, il arrive à Paris, fréquente le groupe Bourbaki et entreprend de refondre la géométrie algébrique.
Lauréat de la Médaille Fields en 1966, il refuse d’aller la chercher à Moscou pour protester contre le sort fait aux dissidents. Esprit libre, très engagé à gauche, Grothendieck fonde en 1970 le mouvement écologiste radical « survivre et vivre ». En 1991, il se retire définitivement du monde mais n’arrête pas pour autant de faire des mathématiques.
« Alexandre Grothendieck, itinéraire d’un mathématicien hors normes », de Georges Bringuier, éditions Privat.
La réalisation est signée Cécile Bonici.

Sophie Joubert
Il vivait reclus, dans un village de l’Ariège. En novembre 2014, le mathématicien Alexandre Grothendieck est mort à l’âge de 86 ans.

49:30
F2AE956E-77C0-4AB0-9A7E-12AA2492E8A0
Fri, 26 Jun 2015 16:10:00 +0200

 

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog.

En voici un extrait :

Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 1 600 fois en 2014. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 27 voyages pour transporter tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Pascal-AdjamagboLA NATURE, L’ESSENCE ET LA FINALITE DES MATHEMATIQUES A LA LUMIERE DU PAPYRUS DE RHIND

Pascal Kossivi ADJAMAGBO

Université Pierre et Marie Curie (Paris 6)

adja@math.jussieu.fr

Conférence organisée par l’ IREM de LIMOGES

Tulle, le 19 février 2009

PLAN

1- Introduction

2- Sur l’étymologie grecque des mathématiques

3- La plus ancienne réflexion épistémologique sur les mathématiques

4- La méthode, la nature des mathématiques

5- Maât, l’essence des mathématiques

6- La connaissance de la nature matérielle et intelligible, la finalité première des mathématiques

7- conclusion

Lire la suite »