La Calebasse réparée est une revue de mathématiques et de logiques. L’expression « Calebasse réparée » est une métaphore congolaise traduite en langue française.  En kikongo, nous trouvons Nkalu Balonda, c’est-à-dire s’exercer à réparer (Londa en kikongo), une calebasse (Nkalu) en quelque sorte brisée. C’est un travail titanesque.  Nous ne réparons pas des frigidaires, ni des ordinateurs, encore moins des automobiles. Les algorithmes sont connus. Nous n’avons pas choisi la facilité. Nous réparons les pensées tombées en panne et osons, dans la foulée, déchiffrer de nouveaux paradigmes. Nous sommes ouvert à tous les chercheurs du monde entier, à toutes les langues du monde. La liberté n’est ni appointée par les pouvoirs politiques, ni assermentée par les capitaux. La liberté se rit du nominalisme scientifique. La calebasse réparée est une construction de soi-même. 

Publicités