Le physicien français Georges Charpak (1924-2010)

Le physicien français Georges Charpak (1924-2010)

Le physicien français Georges Charpak, Prix Nobel en 1992 pour l’invention et le développement de détecteurs à particules, est mort mercredi à Paris à l’âge de 86 ans. 

Georges Charpak avait reçu le Prix Nobel de physique en 1992 pour l’invention et le développement de détecteurs de particules. Ses travaux ont notamment permis d’améliorer les techniques de radiographie.

Né en Pologne le 8 mars 1924 dans un ghetto juif, Georges Charpak s’était, pendant la Seconde Guerre mondiale, engagé dans la Résistance. En 1943, il avait connu la captivité au camp de concentration de Dachau, en Allemagne, où il avait été interné durant un an. Il était devenu Français en 1946.

Après des études de physique nucléaire au Collège de France, il avait rejoint le CNRS, puis le Cern de Genève. Sa carrière s’était développée d’abord dans le domaine de la physique nucléaire, puis dans celui de la physique des particules de haute énergie, où il avait mis au point la chambre proportionnelle multifils, un détecteur de particules.

Désireux de vulgariser la science, ce professeur émérite, membre de l’Académie des sciences, s’était fait connaître du grand public grâce à plusieurs ouvrages visant à rendre son domaine accessible au plus grand nombre. Il avait, dans ce même esprit, coprésidé au lancement en 1995 du programme “la main à la pâte”, destiné à repenser l’enseignement des sciences à l’école primaire. (Source : Europe 1).

%d blogueurs aiment cette page :