Le Prix Abel 2017 vient d’être décerné à Yves MEYER, membre de l’Académie des sciences, « pour son rôle majeur dans le développement de la théorie mathématique des ondelettes »
Il avait enseigné  à l’université Paris 9 Dauphine de 1985 à 1995.

Le Prix Abel. Pour combler l’absence d’une médaille Fields de mathématiques, dont les lauréats dépassent l’âge de la quarantaine, le gouvernement norvégien avait créé en 2002, un  » prix Abel  » à l’occasion du bicentenaire de la naissance du mathématicien norvégien Abel Niels Henrick (5 août 1802-1829). Les travaux d’Abel sur les fonctions elliptiques, proposés en 1826 à l’Académie des Sciences par le mathématicien français Jean Nicolas Pierre Hachette (1769-1834) furent rejetés par l’Allemand Carl Friedrich Gauss (1777-1855) et le Parisien Adrien Marie Le Gendre (1752-1833). Le baron Augustin Cauchy (1789-1857) arriva à égarer les travaux d’Abel puis les retrouva après la mort de celui-ci. L’Allemand Carl Gustav Jacobi (1804-1851) exhuma et comprendra le génie du jeune mathématicien Abel. Le premier prix Abel fut décerné le 3 avril 2003 au mathématicien français Jean-Pierre Serre. L’année 2008 il avait été décerné à deux mathématiciens dont le franco-belge Jaques Tits.

Publicités