120111-0033

Nous avons trouvé chez un libraire parisien un opuscule de 26 pages traitant du postulat d’Euclide. L’auteur Monsieur Robert Cranga avait déposé son mémoire à l’Académie des Sciences de Paris sous le titre  » Le postulat d’Euclide n’était que la forme géométrique de l’indétermination.
Sommaire
– Nature de l’indémontrabilité du « postulat d’Euclide » (ce « postulat » n’est que la forme géométrique de l’indétermination ;
– Systèmes Kn de « vecteur multiplicatifs » ;
– Le « postulatum d’Euclide » n’est que la géométrisation de la division d’un nombre par zéro (indétermination);
-Première conclusion (les géométries dites non-euclidiennes sont euclidiennes ! );
– Problème posé par le maintien du « postulat d’Euclide » dans une mathématique au formalisme contradictoire saturé – Problème général de la non-contradiction en mathématiques (le problème du « Postulat d’Euclide et le problème du continu sont liés) ;
-Appendice : structure d’angle de deux nombres.

cranga

Références. Robert Cranga, Postulat d’Euclide = d/0, Paris, éditions Vérités nouvelles, 1969.

Publicités