La récompense, équivalent du prix Nobel pour cette discipline, couronne les travaux d’Endre Szemerédi dans les «mathématiques discrètes».

 Le prix Abel de mathématiques a été attribué mercredi au Hongrois Endre Szemerédi, spécialiste des mathématiques dites discrètes, a annoncé l’Académie norvégienne des Sciences et Lettres.

Agé de 71 ans, le lauréat est chercheur à l’Institut de mathématiques appliquées Alfréd Rényi de l’Académie hongroise des sciences et enseigne l’informatique à l’université américaine Rutgers dans le New Jersey.

«Endre Szemerédi a révolutionné les mathématiques discrètes en introduisant des techniques ingénieuses et originales, et en résolvant de nombreux problèmes fondamentaux», a indiqué l’Académie norvégienne dans un communiqué.

Les mathématiques discrètes sont, explique l’Académie, «l’étude des structures telles que les graphes, séquences, permutations et configurations géométriques» qui «constituent les fondements de la science informatique théorique et de la théorie de l’information».

Le prix de six millions de couronnes (près de 800 000 euros) devrait lui être remis le 22 mai à Oslo par le roi Harald de Norvège.

Portant le nom du mathématicien norvégien Niels Henrik Abel (1802-1829), cette récompense a été créée par le gouvernement norvégien avec l’objectif de combler l’absence de prix Nobel de mathématiques. Elle a été remise pour la première fois en 2003, au Français Jean-Pierre Serre.

Un autre prix de mathématiques, la médaille Fields, est remis tous les quatre ans à des chercheurs âgés de moins de 40 ans.

(AFP)

Publicités