Notes de l’éditeur :
Nous publions une annonce sur L’Ethnomathématique en Afrique, diffusée par le professeur mozambicain Paulus GERDES. Il s’agit de la réédition d’un livre : Paulus GERDES, “L’EthnoMathématique en Afrique” (CEMEC, Maputo & Lulu.com, Morrisville NC, 2009, 148 pages). Théophile Obenga avait publié un travail analogue sur “La géométrie égyptienne“. Plusieurs questions se posent : Qu’est-ce que l’ethnomathématique ? Est-ce que la théorie des ensembles initiée par Georg Cantor en langue germanique peut-elle être rangée dans la catégorie de l’ethnomathématique allemande ? L’arithmétique de Peano, rédigée en Italien, est-elle de l’ethnomathématique italienne ? La théorie des catastrophes de René Thom est-elle de l’ethnomathématique française ? La contribution à la géométrie de Rachid Matta Matta est-elle de l’ethnomathématique libanaise ? Où se situe la frontière de l’universalité de la science et de l’exclusivité ethnique ? Quelle est l’essence des mathématiques ? On veut croire à l’intelligence fine des abeilles quand elles construisent leurs ruches, on ne doute pas de l’ingéniosité d’un savetier quand il répare nos bottines et nos sacs à main ; mais en mathématiques, leur retraite silencieuse ne nous arrange pas. Nous exigeons qu’ils narrent leurs trouvailles avec des concepts, des symboles, des définitions, des axiomes, des postulats, des théorèmes, des lemmes, des corrolaires, des algorihmes sous-jacents aux démonstrations, des applications, des exercices et non, qu’ils cachent leurs mathématiques au tréfonds des synapses de leur cerveau. Ce blâme avait été dressé contre B. Mandelbrot. Sa géométrie des fractales ou des fractals présenta de belles images sur l’écran d’un ordinateur et sur une feuille de papier imprimée. La presse à sensation, IBM et cie, en fit un grand écho et offrit une pension à vie à son découvreur. Mais les fractales restent circonscrites dans les limites de la thèse de Church. Tel est le sort réservé à l’ethnomathématique. Elle ne dépasse pas la thèse émise par Alonso Church en 1936 pour dissiper l’illusion cybernétiste née du  problème de la décision, Entscheidungsproblem, de David Hilbert. Nous souhaitons, si une géométrie est élaborée par des Africains sur la base de l’ethnomathématique ou non, qu’elle soit susceptible de nous aider à exploiter les richesses du sous-sol africain; qu’elle soit aussi exportable en Occident pour éventuellement exploiter les richesses des terres et des mers. Autrement dit cette ethnomathématique restera une belle parure qu’on parade le jour des fêtes pour des raisons sentimentales. Ces questions sur l’essence des mathématiques n’ont pas été élucidées par le professeur Paulus Gerdes. Voici l’annonce qu’il avait publiée.

 Présentation:

L’intérêt manifesté dans ma conférence plénière « Idées mathématiques dans l’histoire et les cultures africaines » pendant le Colloque Espace Mathématique Francophone 2009 à Dakar, Sénégal (6 au 10 avril 2009) m’a stimulé à préparer une édition nouvelle de mon livre « L’ethnomathématique comme nouveau domaine de recherche en Afrique : Quelques réflexions et expériences du Mozambique ».

La nouvelle édition reproduit la préface, l’introduction et les cinq chapitres de l’édition originale de 1993 « Recherche ethnomathématique : une réponse à l’un des plus grands défis à l’enseignement mathématique en Afrique », « Sur le concept de l’ethnomathématique », « Exemples de ‘conscientisation culturelle’ des futurs enseignants de mathématiques », « L’ethnomathématique et l’éducation des enseignants : exemples et illustrations » et « Un motif décoratif amplement diffusé et le Théorème de Pythagore », ainsi qu’inclut deux articles écrits plus tard « Pensée mathématique et exploration géométrique en Afrique et ailleurs », publié dans le numéro spécial « Dialogue des rationalités », organisé par Paulin Hountondji, de la Revue Diogène(UNESCO & Presses Universitaires de France, 2003, No. 202, 126-144), et « Paroles, gestes et symboles », élaboré avec mon collègue Marcos Cherinda pour le numéro spécial Naissance des Nombres : Comptes et Légendes, organisé par Tony Lévy, de Le Courrier de l’UNESCO (Paris, Novembre 1993, 37-39).

Après la publication de la première édition de « L’ethnomathématique comme nouveau domaine de recherche en Afrique », quelques de mes livres ont été publiés en Français par les Éditions L’Harmattan : Une tradition géométrique en Afrique. — Les dessins sur le sable (1995, Tome 1 : Analyse et reconstruction, 247 p. ; Tome 2 : Exploration éducative et mathématique, 184 p. ; Tome 3 : Analyse comparative, 144 p.) ; Femmes et Géométrie en Afrique Australe, (1996, 219 p.) ; Lusona : Recréations géométriques d’Afrique (1997, 127 p.) ; et Le cercle et le carré: Créativité géométrique, artistique, et symbolique de vannières et vanniers d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et d’Océanie (2000, 301 p.) (http://www.editions-harmattan.fr/). En 1994, l’Université Pédagogique au Mozambique avait publié Sipatsi: Technologie, Art et Géométrie à Inhambane (1994, 102 p.)

En ensemble avec le Pr. Ahmed Djebbar, nous avons publié la biographie Les Mathématiques dans l’Histoire et les Cultures Africaines. Une Bibliographie Annotée(Université de Lille & Union Mathématique Africaine, Lille, 2007, 332 p.) que peut être consulté pour connaître plus sur mathématiques et culture en Afrique, c’est-à-dire, sur « L’EthnoMathématique en Afrique » (Aussi publié en Anglais: Mathematics in African History and Cultures. An annotated Bibliography, Lulu.com, Morrisville NC (EUA), 2007, 430 p. (http://stores.lulu.com/pgerdes)).

PAULUS GERDES a été recteur (1989-1996) de l’Université Pédagogique au Mozambique. Il dirige maintenant le Centre des études mozambicaines et de l’ethnoscience au sein de la même université.  Il préside la Commission internationale pour l’histoire des mathématiques en Afrique et le Groupe international d’étude de l’ethnomathématique.  Il est membre correspondant de l’Académie internationale de l’histoire des sciences (Paris) et un des vice-présidents de l’Académie Africaine des Sciences.


Paulus Gerdes
Centro de Estudos Moçambicanos e de Etnociência (CEMEC), Universidade Pedagógica
Av. Salvador Allende 366, 1 andar
Fax: +258 21 33 35 62; Tel: +258 21 33 35 63
C.P. 915, Maputo, Moçambique
paulus.gerdes@gmail.com
http://stores.lulu.com/pgerdes

Publicités