L’académie norvégienne des sciences  a décerné le 26 mars 2009 le prix Abel (des mathématiques) au Français Russe Mikhaïl Leonidovitch Gromov pour ses différents travaux en géométrie non euclidienne. Agé de 65 ans, le chercheur Misha Gromov travaille  à l’institut de hautes études scientifiques situé à Bures sur Yvette (Sud de la banlieue parisienne) proche de l’université d’Orsay. Le français René Thom, bourbachique (1) et père de la théorie des catastrophes, fut pensionnaire de ce même institut. Il obtint la médaille Fields en 1958 à l’age de 36 ans. Le prix Abel corrige la discrimination par l’âge opérée par la médaille Fields,  ainsi que l’absence du prix Nobel en mathématiques (Cf., MBoka Kiese, ”Sans mathématiques, point de développement”, 25 Octobre 2008, Nganga Na Nganga). En 2006, un compatriote de Gromov, Grigori Perelman, chercheur à l’institut Steklov de mathématiques de Saint-Petersbourg, avait décliné la médaille Fields qui lui avait été décernée par l’union mathématique internationale, pour avoir résolu la conjecture de Poincaré (1904). Pour simplifier, cette dernière porte sur l’homéomorphie entre les variétés à trois dimensions et la sphère.

Lexique. (1). Un bourbachique est un mathématicien coopté par ses pairs déjà membres de l’école française des mathématiques nommée Nicolas Bourbaki. Ses exercices initiaux consistent à assimiler les  travaux mathématiques de ses collègues hormis les siens ; les exposer au séminaire Bourbaki.

Ecrit par bocage dans : économie politique des mathématiques |

4 commentaires »

  • Monsieur M’Boka Kiese

    Le commentaire adressé à M.Alain devait être adressé à votre personne.
    J’espère que la revue se bat pour rétablir la vérité.
    Quant au prix Abel 2009 voici mon commentaire.
    M. Gromov est est un grand mathématicien, mais sa contribution dans les géométries non-euclidiennes, il faut le dire avec franchise, n’est pas pour son honneur, car ces géométries sont pleines de failles, que mon livre “ Les démonstrations du théorèm de la parallèle”, sous édition, expose d’une façon détaillée.
    Donc, l’attribution du prix Abel 2009 n’est pas justifiée. M. Gromov, de grande honnêteté intellectuelle, sera heureux d’apprendre que l’unique géométrie vraie est la géométrie euclidienne, même si cela va conduire, inéluctablement, à éliminer ses apports non-euclidiens.
    Les Académies de Sciences des états suivants: la France, la Hongrie, d la Chine, la Suisse, l‘Autriche et le Vatican, qui sont saisies de mes preuves pour le cinquième postulat d’Euclide, sont priées de déclarer la vérité géométrique, rigoureusement démontrée, au monde scientifique.
    Les générations futures ont le plein droit d’être enseignées avec une mathématique exacte, débarrassée des paradoxes, et une géométrie qui respecte la nature de la ligne droite et de la surface plane, les deux étalons de l’exactitude.
    Rachid Matta MATTA
    Le 27 Juin 2009

    Commentaire | 27 juin 2009
  • M’Boka Kiese

    Monsieur Rachid Matta Matta, bonjour.
    Pouvez-vous me fournir les références complètes de votre livre ? Je souhaite m’en procurer avant d’entamer toutes discussions avec vous. Je ne suis pas, cependant, un spécialiste de la géométrie de Gromov. Loin de là. J’ai simplement répercuté sur mon site une actualité. Merci.

    Commentaire | 27 juin 2009
  • rama

    Monsieur M.Boka Kiese

    Je vous remercie pour votre réponse rapide, et je salue votre honnêteté intellectuelle. Ce qui suit vous donne une idée sur mes travaux pour avoir une mathématique exacte. Votre revue aura un grand rôle à jouer pour faire rétablir la vérité géométrique.

    Le cinquième postulat d’Euclide

    J’ai l’honneur d’annoncer aux amis de la vérité que le cinquième postulat d’Euclide, ou le postulat des parallèles, retrouve enfin sa place naturelle parmi les théorèmes, pour bien fonder la géométrie immortalisée dans les treize livres des «Éléments d’Euclide». Il en va de soi que toutes les géométries non-euclidiennes collapsent, entraînant avec elles tous les produits non-euclidiens. Cette bonne nouvelle n’est pas encore parvenue à l’Académie norvégienne des Sciences qui continue, malheureusement, de décerner des prix immérités.

    La responsabilité incombe en large part à l’Académie des Sciences de la France et aux académies de la Chine, de la Suisse, de l’Autriche, du Vatican et de la Hongrie, toutes saisies par dix méthodes qui démontrent rigoureusement le théorème fondamental de la géométrie, et qui n’ont pas encore pris la décision salvatrice qui aurait permis à l’Académie norvégienne des Sciences d’éviter de commettre une flagrante injustice en couronnant l’erreur au détriment de la vérité par le décernement du prix Abel 2009 au mathématicien Français Russe Mikhaïl Leonidovitch Gromov pour ses différents travaux en géométries non-euclidiennes. Ses experts auraient pu réaliser que les géométries non-euclidiennes et toutes les théories basées sur elles sont fausses, car mes méthodes présentées aux académies déjà citées détectent des failles et contradictions dans ces géométries non-euclidiennes.

    Mes méthodes ne peuvent être réfutées, car elles appliquent les vrais principes et correctes méthodes de la géométrie. Elles sont simples, faciles, et même à la portée des étudiants dans les classes terminales. Elles offrent l’unique fondement solide et vrai de la géométrie et mettent fin à la crise qui secouent les fondements de la mathématique.

    Ces démonstrations infirment les dires de tous ce qui ont cru que le cinquième postulat est indémontrable, depuis Gauss au premier quart du 19ème siècle jusqu’aux experts des Comptes-Rendus de l’Académie des Sciences de la France qui m’ont écrit en 2005 textuellement ce qui suit «Les mathématiciens ont démontré qu’il n’est pas conséquence des autres axiomes». Pour démontrer que leur opinion est fausse j’ai publié en 2006 le livre «TROIS SIÈCLES DE SÉDUCTION DANS La GÉOMÉTRIE » que j’ai offert à SE Jean Dercourt, Secrétaire perpétuel de L’Académie des Sciences.
    Monsieur M.Boka Kiese, j’ai l’honneur de vous offrir ce livre. Veuillez m’envoyer votre adresse postale. Quant au livre portant les démonstrations, il vous sera offert lors de sa publication avant la fin de cette année 2009. Mais quelques démonstrations sont exposées sur mon site : http://www.mathtruth-rachidmatta.com

    Je vous invite à examiner la preuve d’IBN AL-HAITHAM pour qu’elle serve de sujet de discussion. M. Gromov, lui-même, verra que cette démonstration est irréprochable, et par conséquent, ses travaux en géométries non-euclidiennes ne peuvent tenir.

    Mon but est de servir la vérité scientifique, c’est pourquoi j’invite, ardemment, les autres mathématiciens non-euclidiens à écouter la voix de leur conscience, mêmes si leurs propres travaux scientifiques sont mis en question.
    Seule la géométrie euclidienne, fondée par la démonstration du cinquième postulat, permettra d’entreprendre une réforme de l’enseignement scientifique qui aura toutes les chances de succès. Les réformes de 1905 et de 1970 ont échoué parce que les programmes n’offraient pas une mathématique exacte. Les théories qui contiennent des paradoxes ne peuvent former la raison des générations futures.

    Rachid Matta MATTA
    Le 2 juillet 2009

Publicités